Discours du Président de la HABG à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier de rédaction du document de stratégie nationale de Bonne Gouvernance

Madame la Ministre chargée des Relations avec les Institutions de la République,

Monsieur le Chef de Mission du Centre pour le Dialogue Humanitaire,

Mesdames et Messieurs les Hauts Commissaires,

Chers Collaborateurs,

Mesdames et Messieurs,

Qu’il me soit tout d’abord permis de souhaiter une chaleureuse et cordiale bienvenue à notre Hôte, l’expert international, Monsieur Vincent KAVEGE, venu de l’extérieur animer cet atelier d’appui technique à notre auguste Institution.

Ce souhait s’adresse également à Madame la Ministre qui, nonobstant son calendrier hautement chargé, a bien voulu honorer de sa présence, cette cérémonie d’ouverture.

Que ces imminentes personnalités reçoivent l’expression de notre gratitude.

Mesdames et Messieurs les Hauts Commissaires et Chers Collaborateurs,

Durant quatre jours, nous serons suffisamment entretenus sur les thématiques qui nous permettront de nous approprier les grands principes de la bonne gouvernance.

Ensuite nous serons outillés dans la méthodologie d’identification et de formulation des indicateurs de bonne gouvernance objectivement véritables à travers les quatre sous-thèmes qui constituent les grands axes de la mission assignée à notre Institution par la Constitution du 30 mars 2016 et la Loi Organique la créant, à savoir :

  • La représentation équitable des régions dans les Institutions publiques et parapubliques ;
  • La lutte contre toute gestion familiale, clanique, patrimoniale et partisane de la chose publique ;
  • La protection du patrimoine national et la transparence dans l’exploitation et la gestion des ressources naturelles et minières ;
  • La lutte contre la mal gouvernance, la corruption et les infractions assimilées.

Enfin, nous recevrons des soutiens à la rédaction de la stratégie nationale de la bonne gouvernance que nous proposerons à l’approbation, lors d’un séminaire national de validation, de tous les acteurs intervenant sur les questions de bonne gouvernance dans notre pays.

Il va s’en dire que les objectifs spécifiques de cet atelier nous permettant d’être plus aguerris pour jouer avec efficacité et efficience notre mission dévolue par la loi fondamentale.

Toutefois, il importe de signaler que les débats seront interactifs avec l’apport de tous les participants. C’est pourquoi, notre assiduité et notre contribution à cet atelier sont vivement utiles.

Les résultats y attendus nous permettront d’établir les indicateurs de la bonne gouvernance qui se veulent réalistes, fonctionnels et adaptés à la situation de notre pays ainsi qu’aux objectifs de réconciliation et de reconstruction nationale.

Mesdames et Messieurs, en terminant mes propos, j’adresse mes sincères remerciements au Centre pour le Dialogue Humanitaire pour son appui intégral à l’organisation de cet atelier.

Tout en souhaitant plein succès à nos travaux, je déclare ouvert l’atelier d’appui technique à la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *