Discours du Président de la HABG à l’occasion du déjeuner de nouvel an 2018

Madame et messieurs les Membres du Bureau de la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance ;

 

Mesdames et messieurs les Hauts Commissaires

Chers collaborateurs Membres du Cabinet

Mesdames, Messieurs

Comme il est de tradition, au début de chaque année les responsables des Institutions de la République et les Chefs des Départements se réunissent avec leurs collègues et leurs collaborateurs pour partager un repas fraternel. C’est justement le sens de notre présence aujourd’hui dans ce somptueux cadre qui nous accueille.

Il n’est peut-être pas de circonstance, à un moment qui symbolise la joie, de faire un long discours. Mais il apparait important voir impérieux pour notre auguste et jeune Institution de passer en revue ses activités de l’année écoulée et de jeter un regard plein d’espoir pour l’avenir.

S’agissant des activités réalisées nous pouvons dire que nonobstant les multiples difficultés que nous avons connues dès notre installation, nous avons œuvré pour le rétablissement de la paix dans notre pays à travers la veille sur la gestion de la chose publique.

La production et la remise de notre rapport circonstancié à son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de L’Etat relatif à la contestation des Décrets portant nomination des Préfets et sous-préfets en violation de la loi par le syndicat du personnel administratif du Ministère de l’Administration du territoire en est une belle illustration.

En vue du renforcement des capacités des Hauts Commissaires et du Personnel administration, un atelier a été organisé du 05 au 08 décembre 2017 à l’hôtel SOMBA en collaboration avec le Centre de Dialogue Humanitaire sur la rédaction du document de Stratégie Nationale de la Bonne Gouvernance.

Il va s’en dire que cet atelier couronné de succès, a été l’occasion par excellence pour les Hauts Commissaires de s’approprier véritablement des outils indispensables à l’exercice de leur mission.

Dans le cadre de la coopération, la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance, en considération des liens d’amitié qui existent entre notre pays et les pays frères ainsi que certaines Institutions tant nationales qu’internationales, a sollicite et obtenu des audiences en vue d’échanger sur les questions relevant de son domaine de compétence et par la même occasion, plaider pour l’amélioration de ses conditions de travail.

Parmi ceux qui nous ont reçus, nous pouvons citer entre autres l’Ambassadeur de Chine, l’Ambassadeur de France, le Consulat d’Angola, la CEEAC, l’Union Africaine et j’en passe.

Chers collègues Hauts Commissaires

Comme je le disais tantôt, il nous faut aussi jeter un regard sur l’avenir pour percevoir les défis qui nous attendent.

Pour ma part, ils sont énormes mais se résument surtout aux recommandations de notre atelier susmentionné que sont :

  • L’adoption d’un document de stratégie nationale prenant en compte les questions de l’équité, la protection du patrimoine national et la transparence dans l’exploitation et gestion des ressources naturelles puis minières ;
  •  La création d’un cadre de concertation entre les Institutions de la République ;
  • La vulgarisation des textes relatifs à la mission de notre Institution depuis Bangui jusqu’en province ;
  • La production des périodiques sur nos activités ;
  • La production de notre rapport annuel 2018 d’ici le mois de mars ;
  • L’accroissement de nos relations avec les Institutions sœurs de l’étranger ;
  • L’organisation des sessions de sensibilisation et d’information de notre mission à l’attention de toutes les couches sociales du pays ;
  • La production d’un code de bonne conduite devant désormais régir nos relations professionnelle ;
  • Et surtout la construction de notre siège

Pour atteindre tous ses objectifs, le bureau ne peut compter que sur votre habituel appui indéfectible et inlassable.

Au personnel administratif qui vient d’être nommé, nous osons croire que leur appui technique justifiera leur choix pour dissiper toutes inquiétudes.

Eu égard à tout ce qui précède, le vœu ardent du Bureau est de voir notre Institution être à la hauteur de sa mission à travers les moyens mis à sa disposition.

Raison pour laquelle, il voudrait par ma voix vous remercier de tout cœur et très sincèrement pour les mots de bienveillance que vos représentants respectifs ont prononcé et la promptitude avec laquelle vous avez répondu massivement à cette Institution.

A vous et à vos familles respectives, le Bureau présente ses meilleurs  vœux de bonheur, de paix, de santé, de prospérité et de réussite dans vos entreprises pour l’année 2018.

Que le Tout Puissant nous comble tous de Sa Grâce et qu’il apporte définitivement la paix dans notre pays.

Bon appétit à tous.

Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *