Centrafrique: création et composition de la HABG

Création (contexte)

  • Des Consultations populaires à la base en 2015 à la Constitution du 30 mars 2016 en passant par le Forum National de Bangui;
  • la Constitution du 30 mars 2016: la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance (HABG) est une Institution Républicaine dont l’existence a été consacrée  par la Constitution du 30 mars 2016 notamment dans les dispositions de ses articles à 150 (Titre XIV)
  • La Constitution institue la HABG à son article 146
  • La Constitution fait de la HABG une Institution indépendante de tout pouvoir politique, de tout parti politique, de toute association ou de tout groupe de pression ( article 147)
  • les articles 148 et 149 se rapportent à la mission de la HABG
  • l’article 150 évoque la déclaration écrite de patrimoine des membres de la HABG à l’entrée en fonction et 30 jours avant la cessation de leur fonction
  • l’article 150 annonce la Loi Organique chargée de déterminer la composition, l’organisation et le fonctionnement de la HABG

La Composition

Elle est déterminée par la Loi Organique n°17.005 du 15 février 2017. La HABG est composée de dix neuf membres dont obligatoirement six femmes. Représentativité recherchée de presque toutes les entités société-économiques du pays.

Les entités représentées (mandat électif de 5 ans renouvelable une fois)

Enseignants d’université; Magistrat; Société civile ( 2 membres); Économiste, Ingénieur en informatique, ingénieur forestier (une femme); ingénieur des mines et géologie; professionnel des médias (un ou une); expert en lutte contre la corruption; inspectrice d’enseignement (une femme); Banquier; Assureur; Ministère des finances (Douane, IGE, impôts) 3 dont  2 femmes; officiers de police judiciaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *