Centrafrique: discours de Dr. Guy-Eugène DEMBA lors de l’ouverture de l’atelier de pré-validation technique du Document de Stratégie Nationale de Bonne Gouvernance en RCA

L’atelier de pré-validation technique du Document de Stratégie Nationale de Bonne Gouvernance en RCA s’est ouvert ce jeudi 18 avril 2019 à l’hôtel Oubangui à Bangui. Plusieurs entités représentant les différentes couches sociales du pays étaient invitées à la cérémonie. Initié par la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance (HABG), ce document national servira de bréviaire pour non seulement la HABG, mais également pour tous les Centrafricains et constituera le moyen pour la HABG de montrer sa vision qui s’articule autour de plusieurs thématiques. Voici les mots de bienvenue du Président de la HABG, Dr. Guy-Eugène DEMBA.

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

Madame le Ministre chargé des Relations avec les Institutions de la République ;

Monsieur le Représentant Résident du PNUD ;

Mesdames et Messieurs les Hauts Commissaires ;

Distinguées personnalités en vos rangs, qualités et grades ;

Mesdames et Messieurs ;

Chers participants.

A l’ouverture de cet atelier de pré-validation du Document de Stratégie Nationale de Bonne Gouvernance, je voudrai au nom de la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance (HABG), dresser à vous tous qui avez répondu présent à notre invitation, mes chaleureuses salutations et une cordiale bienvenue.

Merci d’avoir accepté, malgré vos lourdes et multiples charges, de rehausser de votre présence cette cérémonie et de prendre part aux travaux de cet atelier. Loin de constituer une simple marque de politesse, votre présence ici, est une preuve profonde et l’intérêt que vous-mêmes et vos institutions et organisations respectives portez à la question de la gouvernance dans notre pays. Soyez en donc sincèrement remerciés.

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernance ;

Chers participants, Mesdames et Messieurs.

Comme vous le savez, la HABG organisateur dudit  atelier avec l’appui du PNUD, est une Institution Républicaine qui a été consacrée par la Constitution du 30 mars 2016. En érigeant la Bonne Gouvernance en principe de la République à travers son article 25 tiret 7, notre loi fondamentale place de facto et de jure la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance au cœur, sinon, au sommet du contrôle du système de la gouvernance en République Centrafricaine.

C’est dans cette optique que la loi organique relative à cette jeune Institution lui confère la mission de promouvoir la transparence dans la gestion des affaires politiques, administratives, économiques et financières, de prévenir et de lutter contre la mal gouvernance qui se décline en un devoir de veille :

  • Sur la représentation équitable de toutes les régions du pays dans les Institutions publiques et parapubliques ;
  • Sur la proscription de toute gestion familiale, clanique, patrimoniale et partisane de la chose publique ;
  • Sur la protection des droits des minorités, des peuples autochtones, des personnes handicapées ainsi que des principes de l’égalité entre homme et femme et de la parité ;
  • Sur la protection du patrimoine national et sur la transparence dans l’exploitation et la gestion des ressources naturelles et minières et à la lutte contre la mal gouvernance, la corruption et les infractions assimilées.

D’où l’impérieuse nécessité de disposer d’un document de Stratégie Nationale servant de bréviaire pour l’Institution.

En effet, cet atelier de pré-validation vise non seulement à enrichir le document cité supra mais constitue aussi le moyen pour la HABG de montrer sa vision qui s’articule autour des thématiques de la gouvernance aussi importantes que celles de :

  • La gouvernance politique et démocratique par des efforts qui sont perceptions à travers la mise en place effective des Institutions et leur fonctionnement ;
  • La gouvernance administrative et locale se justifiant par la faible présence de l’Etat sur toute l’étendue du territoire, sujet d’handicap à l’amélioration de la fourniture des services publics ;
  • La gouvernance économique et financière dont des efforts sont attendus dans l’amélioration du climat des affaires puisque, la RCA est toujours à la traine dans le classement Doeing Business;
  • La gouvernance des sectoriels et ;
  • La lutte contre la corruption.

Il va sans dire que notre ambition aujourd’hui, est qu’un processus participatif soit davantage activé et dynamisé pour favoriser l’élaboration du présent document de Stratégie Nationale et de son plan d’action.

Nous considérons que la dynamisation dudit processus permettra à l’ensemble des acteurs étatiques, du secteur privé et de la société civile, une plus grande appropriation du contenu de ce document, une communication et une sensibilisation de la population et des acteurs sur la pertinence de la situation de la gouvernance en République Centrafricaine.

Ceci nécessitera sûrement un changement de pratique, d’attitude et de comportement à l’égard de la mauvaise gouvernance. C’est pourquoi, la participation de tous les acteurs s’avère indispensable.

Nous avons le devoir et la responsabilité de travailler de façon concertée et coordonnée avec synergie, méthode et détermination pour arriver à de grands résultats.

Enfin, nous sommes confiants qu’ensemble nous allons lever à travers ce document de Stratégie Nationale, le défi de la Bonne Gouvernance.

Une fois de plus, je vous souhaite à tous, une cordiale bienvenue dans l’atelier de pré-validation technique du Document de Stratégie Nationale de Bonne Gouvernance en République Centrafricaine.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *